Info sélectionnée


retour
retour
 
image

Lundi 16 Septembre 2013

Sauvons nos retraites !

La situation est grave :

"Etatisation de la retraite des libéraux… L’autonomie de la CARPIMKO remise en cause !"

Un récent communiqué de presse vous alertait d’un article du projet de loi sur les retraites traduisant la volonté du gouvernement à mettre un terme à l'autonomie de la CNAVPL et des 10 caisses de retraite qui la composent.

Vous l’avez compris, la CARPIMKO est touchée de plein fouet au même titre que les 9 autres sections de professionnels libéraux par des règles de gestion imposées alors que sa gestion responsable est reconnue par tous.

Quelles incidences ?

Outre les graves effets en termes de fonctionnement, de coûts de gestion, de pilotage global de l’Organisation et du service rendu à l’affilié, les réserves de notre régime complémentaire sont mises en danger.

Qu’appelle-t-on « réserves » ?

Il s’agit des cotisations versées par tous les auxiliaires médicaux au prix de sacrifices financiers souvent douloureux.

Pourquoi des réserves ?

Les régimes de retraite de la CARPIMKO sont des régimes fonctionnant par répartition. Les cotisations servent à régler les prestations des retraités qui ont eux-mêmes cotisé lorsqu'ils étaient en activité afin d'acquérir des droits. Comme la CARPIMKO compte encore beaucoup de cotisants par rapport au nombre actuel de retraités, dans un souci de ne pas compromettre les retraites futures, elle s’est constituée ces dites réserves destinées à verser les pensions quand le nombre de retraités deviendra plus important.

Quel devenir en cas de captation des réserves ?

Quand le nombre de cotisants sera insuffisant pour verser les pensions des retraités, il n’existera guère d’autres choix que d’augmenter brutalement les cotisations ou de diminuer les pensions. L'état ayant pris les rênes, nous n'aurons qu'à nous incliner.

Un rendez-vous à Matignon en date du 13 septembre ne laisse aucun espoir sur la volonté du gouvernement de retrait ou d’amendement de cet article. Toutefois, s'agissant d'un article de loi, ce dernier doit encore être approuvé par les députés et les sénateurs.

Nous avons donc besoin de l’implication de chacun(e)pour faire pression sur les parlementaires.
Une lettre à leur adresser vous sera envoyée par mail dans les prochains jours.

Vous pouvez également dès à présent exprimer votre désaccord avec l’article 32 du projet de loi sur les retraites mettant un terme à l’autonomie de la CNAVPL en vous rapprochant de deux sites :

- Un spécifique à la CARPIMKO : www.conseilcarpimko.com

- Celui de la CNAVPL : CNAVPL - Accueil

Mobilisons-nous pour défendre notre retraite. Demain, il pourrait être trop tard !

Marie-Anne FRANCOIS
Chargée de mission « Retraite »

Isabelle MAREL
Chargée de mission « Prévoyance et couverture sociale »

Lien : http://www.conseilcarpimko.com


fermer
Fermer