Info sélectionnée


retour
retour
 

fichier

Topo Manifestation du 25 .docx
81523 octets

Vendredi 26 Juin 2015

Topo sur la manifestation du 25 juin

En région Centre-Val de Loire, les orthophonistes ont plutôt fait le choix de manifester à Tours, où se trouve le Centre de Formation des Orthophonistes. C’est ici également qu’il y a la plus grande concentration régionale d’orthophonistes de la fonction publique hospitalière et c’est ici encore qu’on pouvait espérer voir des étudiantes nous rejoindre.

Les membres de l’Intersyndicale avaient convenu d’un rassemblement à 9h45 devant l’hôpital Clocheville à 500 mètres du point de rassemblement officiel des grandes centrales, que nous avons rejoint pour le départ du cortège, à 10 heures.

Après comptage, nous avons estimé que nous étions environ 90 orthophonistes présents, salariés et libéraux, syndiqués (FOF, FNO, CGT et grandes centrales) ou non, plus une dizaine d’étudiantes qui se sont jointes à nous. Pour info, la région Centre compte environ 700 orthophonistes (salariés + libéraux)

Au total, nous estimons un nombre de 700 à 800 manifestants, mais seulement 550 selon la police.
Toujours est-il que les orthophonistes représentaient une proportion importante du défilé.

En blouses blanches, nous étions très visibles et nous nous sommes efforcés d’attirer l’attention des journalistes et médias présents, voire de les solliciter. Ce qui nous a permis d’être interviewés par :

- La Nouvelle République (journal local) : interview d’Elise Carmès, Amélie Bourasseau et Jean Villerette.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2015/06/26/Dans-la-rue-a-l-appel-de-la-CGT-FO-et-Sud-2381702

- Radio France Bleue Touraine : interview d’Isabelle Maston (ortho libérale, Blois) et Véronique Fauvinet (également ortho libérale à Blois)

- TV Tours : interview de Véronique Fauvinet.

- France 3 télévision : n’étaient pas présents mais Véronique Souffront ainsi que Véronique Fauvinet ont fait une courte interview, en y ajoutant une photo fournie par nos soins…

http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/les-orthophonistes-demandent-une-meilleure-reconnaissance-de-leur-metier-756533.html

Notons aussi qu’au retour de la manifestation, Amélie Bourasseau (libérale, Blois) a été interviewée sur RCF (Radio Chrétienne Francophone du 41) : 96.4 pour Blois et 101.9 pour Vendôme. Son interview a été intégrée à une émission dès le soir jeudi, entre 18h45 et 19h00, et une autre le lendemain matin vendredi 26 juin, à 7h20, rediffusée à 11h30…

https://rcf.fr/actualite/les-orthophonistes-profession-devalorisee

Le 2e enregistrement peut-être retrouvé en ligne également...

Notons encore qu’une interview sur Radio-Béton (Tours) est prévue le samedi 27 juin.

Le trajet de la manifestation passait par la rue Nationale (tram bloqué) puis rue de la Scellerie et arrivée à la préfecture, où une délégation de 5 personnes seulement a été reçue, pour « raisons de sécurité », a-t-on dit à Jean Villerette, qui était le 6ème (!) Heureusement, il y avait Eva Sizaret, orthophoniste salariée (hôpital Clocheville) CGT.
Il semblerait que les doléances aient été prises en note mais, comme le nouveau préfet n’arrive que lundi, l’attachée qui les a reçues transmettra…

Le cortège est ensuite reparti vers la rue Edouard Vaillant, où se trouve le siège départemental de l’ARS.
Là encore une délégation a été reçue, soient 15 personnes dont 2 orthophonistes (Jean Villerette, président du SORC-FNO et Véronique Fauvinet en tant que présidente de l’URPS des orthophonistes de la région Centre) + 1 étudiante de 4ème année.
L’entretien a été long (plus d’1 heure) car beaucoup de monde (CGT, FO, SNMH-FO, SUD) et de revendications, notamment une demande de retrait du projet GHT en Indre-et-Loire (Groupement Hospitalier de territoire).
Concernant notre cause orthophonique, nous avons réussi à faire entendre notre message également, avec le soutien des grévistes présents, qui ont même cité des exemples, montrant leur intérêt pour notre combat.
Dans l’ensemble des échanges, on retient que c’est la loi (elle doit être respectée !) qui dicte les mesures économiques dans la fonction publique, que l’ARS n’y peut rien, que les directeurs d’hôpitaux sont autonomes, tout en obéissant à l’état, via l’ARS : c’est subtil, mais c’est de la politique… !
On nous confirme que les hôpitaux sont en concurrence avec les établissements privés donc, de fait, ils ont de moins en moins de missions de service public. Pas de quoi se réjouir…
Il est dit également que la Loi de santé mise essentiellement sur « la prévention », à quoi nous répondons que la disparition des orthophonistes à l’hôpital (et ailleurs) va à l’encontre de cet objectif et ne fait qu’alourdir les dépenses : si les patients ne sont pas soignés à la base et pendant l’état critique de l’hospitalisation, les soins (quand ils peuvent être donnés) seront ensuite plus longs et plus coûteux ! Approbation de l’ARS sur ce point.

A la sortie, Claire Delore, optimiste et battante croit en la poursuite du mouvement, en ses capacités d'influence sur les décisions gouvernementales. La reprise des discussions avec la ministre en est la preuve.
ON Y CROIT AVEC ELLE !!! (Jean Villerette)

Dispersion de la manifestation vers 13 heures.

Véronique Fauvinet + Jean Villerette (avec relecture et corrections des membres de l’Intersyndicale)

Bonus : Lien (ci-dessous) vers un album photos (prises par Gaëlle Depierre)

Lien : https://picasaweb.google.com/112450650046405053606/Manif25Juin2015ToursGaDep?authkey=Gv1sRgCM6t0LXzxoTn6gE&feat=email


fermer
Fermer