Info sélectionnée


retour
retour
 

image

Rencontre Valls Chaumont .JPG
121139 octets

Vendredi 1 Avril 2016

L'Epopée de Chaumont-sur-Loire...

Le feuilleton du moment concerne la venue de Manuel Valls à Chaumont-sur-Loire pour l'inauguration d'une exposition d'art contemporain.
Info arrivée entre le fromage et le dessert hier soir, TING !
On arrête tout !
J'habite à Chaumont-sur-Loire, je dois y aller pour transmettre un dossier de presse !

J'appelle Bruno Sarrodet, on convient de ce qui doit être transmis.
Appels aux collègues syndiqués, SMS et courriels aux étudiants... Nous serons deux ou trois a priori.

Vendredi matin Anne Dehêtre envoie un SMS de soutien.

Je laisse un message sur le site du premier ministre pour solliciter une entrevue ou la possibilité de lui remettre un dossier.

Quatre collègues dont deux salariées peuvent venir.
Les Renseignements Généraux sont contactés, ils veulent s'assurer du nombre, des participants, et surtout qu'il n'y aura pas de manif.
Ils contactent un conseiller du ministre pour organiser une entrevue.

Pause déjeuner, nouvel appel des RG "c'est quoi COLEC ?"
[il s’agit du syndicat de Loir-et-Cher, membre du SORC, syndicat FNO de la région Centre]

Nouvel appel vers 13h30, rendez-vous dans 30 min.
pour remise du dossier, nous (orthos) ne pourrons pas rencontrer le Premier Ministre, mais ils transmettront eux-mêmes le dossier au conseiller ou au préfet qui fera remonter.

Fin de séance de rééducation et c’est parti !
Au rendez-vous.

Là, deux personnes des RG écoutent mes explications, me donnent leur carte pro et gardent le dossier sous le bras.
La suite, vers 16h pour tenter d'interpeller la presse et distribuer les communiqués de presse.

Le dossier ayant été remis, nous pensions que l'histoire s'arrêterait là.
Nous avons donc convenu avec notre collègue de Tours et l'étudiante qui s'apprêtaient à venir qu'elles ne feraient pas le déplacement.

C'était sans compter notre détermination…
Nous avons finalement persisté : Mathilde Boudou arrive vers 16h au château et le major des RG la dissuade de rester puisque j'ai déjà remis le dossier, transmis à la hiérarchie (Préfet).

Arrivée des quatre autres orthos, les RG sont étonnés et ne nous laissent pas entrer (inauguration sur invitation).

La presse internationale arrive (3 bus), quelques discussions s'amorcent (en Suède la profession similaire a aussi des soucis)

Un voisin me propose de rentrer avec lui puisqu'il a une invitation mais n'est pas accompagné, super opportunité !

Je suis le cortège du Premier Ministre en gardant en évidence le visuel bleu des manifs, à portée de sa vue pendant les discours notamment et donne le dossier à Plus FM qui connaît notre actualité de février. Le dossier est également donné à TV-Tours, qui se souvient également nous avoir suivis lors des dernières manifestations.

A l'extérieur les collègues oeuvrent pour distribuer les communiqués de presse et commencent à avoir des infos (voiture, chauffeur).
En discutant avec le responsable de la sécurité et les chauffeurs, elles expliquent notre cause et l'un d'eux y est sensible (bégaiement) !

Elles obtiennent l’assurance que le dossier sera transmis au Premier Ministre pendant le voyage retour.

Après les discours, je rejoins les collègues et, invitées par le chauffeur, nous restons près de son véhicule.

Le responsable de la sécurité accepte que nous donnions en main propre le dossier au ministre avant sa montée en voiture, contre l'avis du major (RG locaux) qui finalement nous trouve tellement entêtées qu'il pense qu'on va réussir à avoir gain de cause !

Le responsable de la sécurité du ministre est averti de notre présence à la sortie, et le cortège approche.

Aux premières loges, Mathilde et Bénédicte sont autorisées à expliquer au Premier Ministre notre inquiétude :

nécessité absolue de revaloriser les salaires des orthophonistes de la Fonction Publique, désertification des postes hospitaliers, et donc carences de soins pour les patients et impossibilité de former correctement les étudiants. Il a répondu qu'il en parlerait à ses ministres...

Mathilde l'a remercié et il a remercié les orthophonistes en retour de le sensibiliser à notre problématique.

Nous avons chaleureusement remercié tous les interlocuteurs de cette après midi puis sommes reparties. 18h30...
Ouf !

Hélène SAGNE, orthophoniste à Chaumont-sur-Loire (41)


fermer
Fermer